21/10/2006

Semiologie et marketing : blanche IPod et ses sept clones

calvin-and-hobbes

 

Sorry, les amis : j'ai toujours pas le temps de pondre de vrais aphorismes de mon crû. Voici encore un texte scanné, OCRisé, retouché (pour ne pas vous accabler avec des mots pas indispensables...je me demande d'ailleurs si l'auteur appréciera que j'aie retouché, donc, silence, svp). Tout de même, j'ai bossé un petit peu, finalement... Patricia

 

Dans les manuels d'éducation économique et sociale de demain, peut-être appellera-t-on la révolution numérique la « révolution blanche ». Car le blanc est partout. Voyez plutôt : Wii, la future console Nintendo (I), qui promet de transformer radicalement le jeu vidéo en détectant les mouvements du joueur dans l'espace, se présente sous la forme d'un petit boîtier blanc; et Sony vient de lancer, cet été, une nouvelle PlayStation Portable (PSP), qui n'a de neuf que son revêtement plastique, blanc. Style épuré directement inspiré par le produit phare des loisirs numériques, l'immaculé iPod (la Rolls des lecteurs MP3) et sa ribambelle d'accessoires laiteux (…).

 

Dans les manuels d'éducation économique et sociale d'hier, au chapitre «Marketing », on apprenait à distinguer les produits blancs - l'électroménager - des produits bruns: ordinateurs, chaînes hi fi... Aujourd'hui, les produits blancs ont pris des couleurs, et les produits bruns les plus tendance sont devenus blancs. Pourquoi ? Parce que le consommateur moderne, l' hyper-consommateur», comme l'appelle le sociologue Gilles Lipovetsky (2), est à l'affût d'expériences émotionnelles nouvelles, et que, dans l'univers des produits technologiques haut de gamme, le blanc semble particulièrement au goût de cet esthète à la carte... Bleue. (…)

 

Grâce à une texture blanc nacré, Apple a réussi à faire d'un disque dur - car un iPod n'est après tout qu'un disque dur - un objet de désir. Malgré un prix déraisonnable, le baladeur MP3 s'est écoulé à 58 millions d'unités dans le monde. Pourtant, l'iPod ne roule pas des mécaniques, non, son design a la douceur du lait maternel. Une « féminisation» stylistique en phase avec l'époque, où la consommation est plus émotionnelle que démonstrative. Chez Sony, avec cette nouvelle PSP, on rêve de faire aussi bien, aussi blanc. «Le but est de rendre cette console plus attractive pour les femmes, en proposant un design plus "classieux", un objet qui ressemble à un écrin », explique Nicolas Thévenin, chef de produit chez Sony. En fait, la PSP « blanc céramique » (son nom officiel) offre un blanc chimique très pur, comparable à la porcelaine. Un blanc «plus blanc que blanc ». Autrement dit, Sony se lance dans une quête du super blanc. « On a toujours cherché à aller au-delà du blanc, explique l'historien des couleurs Michel Pastoureau dans Le Petit Livre des couleurs (3). Au Moyen Age, c'était le doré qui remplissait cette fonction : la lumière très intense prenait des reflets d'or, disait-on. Aujourd'hui, on utilise parfois le bleu pour suggérer l'au delà du blanc : le freezer des réfrigérateurs (plus froid que froid), les bonbons à la menthe super forte... »

 

Mais revenons à nos (blancs) moutons: iPod, PSP, Wii, ou encore Nabaztag (ce petit lapin relié par ondes Wi Fi à votre ordinateur et qui remue les oreilles pour signaler que vous avez un nouveau message dans votre boîte e mail); ces nouveaux objets de communication couleur d'albâtre, tout en rassurant l'acheteur, parviennent à réconcilier objets fonctionnels et objets haut de gamme. Ce que les professionnels du marketing appellent le « massetige », contraction de masse et de prestige. Sauf que le blanc a lui aussi du souci à se faire : le rose bonbon commencerait déjà, dit on, à gagner du terrain...JEAN PHILIPPE PISANIAS

 

(1) Cette nouvelle console de jeux sera commercialisée en décembre.

 

(2) Le Bonheur paradoxal (éd. Gallimard).

 

(3) Ed. Panama.

 

ps : si vous aimez détricoter les images, suivez Monsieur Ka

 

http//laboiteaimages.hautetfort.com/

22:21 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : je seme donc j entends |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.