28/10/2006

Cadrer Tracer

kline-whistler

 

Kline - "painting number two" et Whistler - "nocturne : blue and gold - old Battersea Bridge"

 

Il parait que juste les images, c'est trop hermétique. Voici donc une petite clé pour le décodage : Il n'y a, en principe pas de filiation entre Kline et Whistler. La démarche de Kline relève de l'action painting (ex : Pollock). Il a également manifesté un interet pour une ecriture picturale qui ressemble à de la calligraphie associant blanc et noir. Cela dit, ce n'est pas de l’écriture (calligraphie) au sens propre.Kline s’est bcp intéressé aux ponts de New-York.Proche des impressionnistes, Whistler est plutôt lié au symbolisme.

 

Ce qui est étonnant dans le tableau de Whistler, c'est l'effet de cadrage qui va à l'encontre de la tradition où l'on cadre plutôt le paysage à l'italienne. Ce cadrage crée une frustration qui incite le spectateur (pas passif pour un sou) à compléter mentalement. C'est également un type de cadrage que la photographie a adopté depuis longtemps.

 

Les tableaux de Kline et Whistler présentent une homologie graphique très nette. Pour la percevoir, il ne faut pas regarder "Nocturne" comme un paysage mais comme un montage graphique, un ensemble de lignes.

20:36 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : peinture, j ai des visions |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.