02/12/2006

la bibliophagie

Celeste2une maladie congénitale qui fait des bulles dans le cerveau, occasionne des séquelles iréversibles - perte du rapport au réel, candeur dangereuse, état de lévitation mais non d'évitement - et dans les cas les plus sévères, cause des accès de glossolalie. "Au chapitre de ces bizarreries (qu'Artaud appelle ses "simagrées") figurent les "xylophonies vocales" - syllabes, onomatopées hurlées ou glapies sur tous les registres de la voix. Assistant à une séance poétique à la galerie Pierre Loeb en 1947, Pierre Boulez se souvient : "l'avoir vu et entendu lire ses propres textes nous a indique comment opérer une fusion du son et du verbe, faire gicler le phonèmes quand le mot n'en peut plus".

 

ACHTUNG, LES PETITS CHATS!

 

Ce dernier fragment provient d'un article de Gilles Macassar, Telerama 2966 - 15 nov 2006. Si ce pauvre vertige vous tente, il y a une expo Artaud jusqu'au 4 février à la Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterand, Quai François Mauriac, Paris 13.

07:49 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : je n ecris pas |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.