06/03/2007

Et pourquoi pas?

AlessandroMarzio

  - Shapiro, il est allé au salon funéraire. Berthe inspira. Il a dit qu'il voulait dessiner un des cadavres, Eh bien, le seul mort qu'il y avait c'était le vieil Oscar Hansen...

  - Qui t'a raconté ça?

 - Mr. Swensen lui-même. II m'a dit que ça l'avait surpris, tu sais. Il a dû demander la permission à la famille, puisque Oscar ne pouvait répondre ni oui ni non.

 - Mince, Berthe I dit Lily. Ils ont bien voulu?

 - Eh bien, je crois que le fils d'Oscar a plus ou moins dit "faites comme chez vous", mais que sa fille n'était pas très sûre. Lily entendit que Berthe posait le combiné. Si tu mords encore une fois dans ce gâteau, Roger, je te ligote les quatre pattes et je te renvoie chez ta mère. Puis elle revint à Lily : Je ne sais même pas pourquoi je te raconte ça. Il me semblait juste que tu devais le savoir.

 

 

"L'envoutement de Lily Dahl", Siri HUSTVEDT

22:57 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : je n ecris pas, humeurs funebres, photographie, art, litterature |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.