30/05/2007

La culture à Charleroi

Ma MaisonJ’ai honte d’être Carolo. Je sais, je l’ai déjà écrit 140 fois. Mais le dire comme ça, ça finit par tenir de la litote. Je devrais trouver un mode d’expression plus expressif… du genre fuir.

 Parfois, de braves non-Carolos tentent d’apporter un peu de baume en soulignant combien ça boume culturellement à Charleroi. Ben oui, les amis : tout ce qui est subventionné par la Communauté française (n’oublions pas la Province de Hainaut) marche bien. C’est la vitrine de Charleroi en Belgique, voire à l’étranger. Les enjeux sont importants, quand même….

 

 Pour ce qui relève des pouvoirs locaux, tout est paralysé.

 Ce n’est pas mince, ça dure depuis un moment et l’on se demande jusque quand ça va se poursuivre.

 Ca signifie, par exemple, que le citoyen lambda n’a plus accès à aucune nouveauté en bibliothèque. Ca implique aussi qu’à l’Académie des Beaux-Arts (une institution communale), les abonnements aux revues étant arrivés à échéance, on n’a plus le droit de savoir de quoi ça parle dans le monde des arts plastiques : les bons de commande ne passent plus.

 Et pour cause...l'Echevin est en prison.

 C’est simple, tout de même, quand on y pense. (Mais pense-t-on à Charleroi ?)

 

 Ah oui ! J’oubliais, la plus belle bibliothécaire de Charleroi m’a rapporté qu’elle s’était fait réprimander sévèrement pour s’être accordé un jour de congé de trop. Quand elle s’est renseignée sur l’identité du type qui l’engueulait, il s’est avéré que ce mec était en prison.

 

 Vu le taux de lobotomisés qui peuplent ces lieux, je ne me fais aucune illusion sur le résultat des élections. En ce qui me concerne, je vous épargne mes intentions et je me donne un maximum de deux ans pour ne plus être Carolo.

 

 Si un palais Racolo vous intéresse, cliquez sur l"image et faites offre.

 La maison est à l’avenant.

08:56 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : j hallucine |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.