28/06/2007

planter les choux à la mode de Karolingrad

Hier, j’ai lu des bribes du bouquin de Beigbeder. Mais attention ! Pas à la Bib ! Ca, c’est pas possible ! La bib n’a pas été autorisée à faire d'achat depuis 6 mois.

 ClaraJ’ai quand même trouvé sympa de m’improviser « Talent scout », moi aussi.

 C’est dans les Pays de l’Est que ça marche le mieux.

 A Karolingrad, on est à la source en matière de bimbos. Et voilà que je tombe sur la plus jolie bibliothécaire du coin. (Elle m’a priée de noter qu’elle ne venait pas des pays de l’Est mais n’en croyez rien : elle ment comme elle respire).

 Voici donc, Miss Klara, la plus jolie bibliothécaire de Karolingrad (voyez comme elle est débordée…).

 

 Pourquoi ai-je fait ma virée à la bib ce jour-là, croyez-vous ?

 Pour y lire les revues dont on est privés à l’Aca, of course.

 Eh bin, les loups, convaincue que vous auriez de la peine à me croire, j’ai photographié les rayons vides de la salle de lecture.

 C’est-y pas parfaitement lamentable ?

 

 

 Jusques à quand cela durera-t-il (je fais de gros efforts pour ne pas ponctuer cette question de 4 syllabes ordurières) ?

 A quand les tickets de rationnement ?

 Et quand brulera-t-on les bouquins pour se chauffer?

 C'est pas bientôt fini ce purgatoire?

 

 

 Et pourquoi n’a-t-on pas mis mon échevine préférée à l’Education ?

 (Ca m’aurait plu qu'elle dépose son frais baiser sur ma joue poupine à la saint-Nicolas, comme faisait Jean-Paul Demacq quand il effectuait la tournée des écoles).salle de lecture

16:01 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : j hallucine |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.