02/08/2007

Patience dans l’azur

DarekKowalski

 

 Les gens qui soignent appellent les gens qui se font soigner des « patients ». Le terme vient du verbe passif latin « pati » qui signifie « je souffre ». On retrouve ce verbe dans l’expression « pâtir de quelque chose ».

Au passage, ça permet à mes proches de comprendre pourquoi je refuse qu’on m’appelle autrement que « Patricia ».

J’ai un jour croisé une thérapeute qui disait « client ». En général, les « psy » sont enclins à dire « client ». Ils motivent ce choix en disant qu’ils mettent leur compétence au service des gens et qu’ils sont payés pour ce faire. En cela, les personnes prennent la responsabilité d’elles-mêmes : elles sont actives, non passives. Or, notre ami Lacan ayant pointé la prégnance du verbal, il n’y a pas de hasard, pas lieu de se foutre d’employer un mot plutôt qu’un autre car ceux-ci ont une incidence psychologique.

Le terme « client » est actif et stimulant . Le mot « patient » est passif et dolent.

 

 Il y a les amis qui vous soutiennent et ceux qui vous sabotent.

Les amis qui me soutiennent sont discrets. Ils disent ce qu’ils ont à dire, se retirent et je sais qu’ils pensent à moi. Dominique m’a dit : « nous prierons pour toi ». Elle m’a aussi incitée à prendre de l’arnica et du rescue en essences de Bach sans interruption depuis le début. L’arnica, réconforte le corps et panse ses plaies (il paraît que ma cicatrice est exceptionnellement belle). Le rescue réconforte le mental, il soutient dans l’épreuve (au terme de, maintenant, plus d’un mois, Amandine me trouve « sympa et rigolotte ». Elle trouve que je suis stoïque, patiente et discrète. Ses copines et ses collègues lui disent : « héberger ma mère ? Je pèterais un cable ! ». Elle répond : « ta mère ne ressemble peut-être pas à la mienne »).

Des gens sont venus me voir et m’ont annoncé : « tu verras, c’est insupportable ! Cette passivité ! Comme je te connais, tu vas péter un cable ! (moi, en tout cas, je ne tiendrais pas le coup !)»….

Une telle conception du réconfort, on se demande qui en a besoin.

18:43 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : j hallucine |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.