30/09/2007

Le Désespéré

Parfois, on manque d’inspiration pour verser son fiel sur son pire ennemi. Dans le genre infâme, je vous glisse le petit texte que voici. Ce n’est pas moi qui en suis l’auteur et l’objet n’est pas l’immonde Isalaide : c’est Dumas Fils qui lâche sa fiente sur Courbet. Si ça peut vous inspirer….

 

 Courbet-le-desespere« Sous quelle cloche, à l’aide de quel fumier, par suite de quelle mixture de vin, de bière, de mucus corrosif et d’œdème flatulent a pu pousser cette courge sonore et poilue ? De quel accouplement fabuleux d’une limace et d’un paon, de quelle antithèse génésique, de quel suintement sébacé peut avoir été générée, par exemple, cette chose que l’on appelle M.Gustave Courbet ? »

Tout ça provient du hors série que Telerama consacre à Courbet à l’occasion de l’expo du Grand Palais à Paris.

L’image reproduit un tableau de Courbet intitulé « Le Désespéré ». Je n’en ai hélas pas trouvé une reproduction qui soit de grand format et fidèle à l’original.

C’est ce tableau que Philippe Caubère avait choisi, in illo tempore, pour illustrer l’affiche de sa première version de sa « Danse du Diable ».

16:03 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : j hallucine |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.