05/12/2007

Le vieillissement est odieux....

Diane ArbusMalheureusement, contrairement à ce qu'on nous racontait avant, il n'y a aucune sagesse dans la vieillesse; et encore moins dans la société actuelle, qui est fondée sur l'exaltation de la force, de la jeunesse et du projet.

Je pense qu'il vaut mieux en rire.

Tant que l'on dispose de toutes ses facultés et de son autonomie physique, la vie vaut la peine d'être vécue. Maintenant, ce qu'il faut savoir, c'est à partir de quel moment on estime que l'on a franchi une frontière et que, au nom de l'amour de la vie, ce n'est pas la peine de la prolonger.Je suis tout à fait dans cette vision des Anciens. Je pense que la vie n'est pas une valeur en soi, pas plus que sa prolongation. La valeur, c'est le projet, c'est l'existence, c'est la capacité d'avancer.

 

 Pascal Bruckner dans LE SOIR du 3 décembre 2007

 

 Une photographie de Diane Arbus.

12:19 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : litterature, photographie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.