22/01/2008

tu t’laisses aller

obeseTu es un'brute et un tyran

Tu n'as pas de cœur et pas d'âme

Pourtant je pense bien souvent

Que malgré tout tu es ma femme

Si tu voulais faire un effort

Tout pourrait reprendre sa place

Pour maigrir fais un peu de sport

arranges-toi devant ta glace

Accroche un sourire à ta face

Maquille ton cœur et ton corps

Vous vous rappelez la chanson de Charles Aznavour ?

 

 Un jour j’ai demandé à un copain psychothérapeute s’il rencontrait un problème récurrent.

Il m’a répondu « la femme de cinquante ans ».

J’ai demandé : « Et qu’est-ce qu’elle a, la femme de cinquante ans ? »

« Elle a cinquante ans », m’a-t- il répondu.

« Qu’est-ce que ça implique ? »

« Elles arrivent avec leurs photos d’il y a 3 ou 5 ans. Elles constatent qu’elles se sont laissé aller et elles s’effondrent ».

 

 Tiens, et les hommes de cinquante ans, ils n’ont pas le syndrome de la femme de cinquante ans ?

22:20 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : j hallucine |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.