11/04/2008

Enfoncer les portes ouvertes et cracher dans la soupe

cv-titine-ptIl y a quelques mois, un gros naze de mes deux caracolait aux sommets de la vulgarité avec « Titine à Charleroi », une bd mal torchée qui sentait bien le vécul et qui présentait les carolos comme des analphabètes édentés bouffeurs de cervelas et émargeant au cpas.

Il y a quelques semaines « Le Soir » repassait les plats en consacrant à Charleroi un dossier qu’ils avaient osé intituler « Le Soir ose Charleroi ». Dans l’édito, on lisait que ce dossier entendait lever un tabou et informer sur la réalité carolo. On lisait aussi que ce dossier était « pour » les carolos. « Pour » quoi ? Nous remonter le moral? nous rendre hommage? nous informer sur notre réalité ? Merci, on est au courant. Et pour ce qui est de restaurer notre dignité, vous repasserez.

Ce dossier n’a pas su se départir d’un ton du style « strip tease » qui laisse peser quelques doutes sur sa motivation réelle. L’image que reflète Le Soir coincide étrangement avec celle de « Titine à Charleroi ». Mais bon, personnellement, je ne suis pas très concernée parce que – vous savez quoi ? – à en croire le Soir, il n’y a que des hommes à Charleroi. Seule Thérèse Labye, directrice de la librairie Molière, tire son épingle du jeu : elle est la seule femme carolo que ce dossier ait bien voulu évoquer.

Alors Thérèse et Titine, même combat ?

Que nenni !

Je copie-colle cet extrait d’un article de Pascal Lorent paru dans…Le Soir à la sortie de « Titine à Charleroi ».

« À la mise à l’office, avant parution, j’avais vu la couverture et je pensais que cet ouvrage parlerait de politique, confie M. Labye, directeur. j’ai ensuite constaté que c’était un livre vulgaire et socialement agressif ». Résultat : sur les 600 exemplaires commandés, Molière en a renvoyé 550, annulant au passage une séance de dédicaces. « C’est une prise de position culturelle et politique : nous n’avons pas voulu faire obstruction à cet album en n’en prenant aucun mais nous n’avons pas non plus voulu faire la promotion d’un livre à l’humour très très lourd, indigne du niveau culturel de Charleroi ».

Bravo les Labye !

14:13 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : j hallucine |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.