02/11/2008

Emmeline et Matthieu

Que des bonnes raisons pour poster ceci :

Pour entendre (lire) Lucienne me dire : « Tu ne t’arrêterais pas là ? » (sous-entendu : « et si , en couleur, ça devenait moche ? »).
Pour mon fan marcinellois privé depuis si longtemps.
Parce que je ne vais plus pouvoir travailler sur ces tableaux durant un moment.
Parce que j’ai atteint l’étape où je passe à la couleur.

Patricia Mignone - visage MI

M I et Matt ont eu la gentillesse de poser pour moi. Je les trouve très beaux et ça m’émeut de travailler sur ces tableaux.

Matthieu a, de surcroit, eu l’idée de mettre les mains derrière le dos et c’est très bien :

1/ ça le met dans une position de Saint-Sébastien qui me donne une bonne idée : je monterai la photo de ce tableau sur un panneau de liège et je la lui offrirai avec des fléchettes…

2/ je ne dois pas réaliser les mains, donc... Or, à l’époque où le portrait peint avait du sens, le prix du tableau se négociait autour de la question de savoir si on pouvait se payer les mains. Si nécessaire, on les mettait dans le dos, on en plaçait une dans le revers…. On voit ce genre de négociation dans « Les Fantômes de Goya », un affreux film avec mon idole, Javier Bardem.

Je vous montre les deux tableaux (en cours) juxtaposés par photomontage ainsi que quelques détails.

Patricia Mignone - MI et MattPatricia Mignone - main MIPatricia Mignone - pieds MIPatricia Mignone - jambes Matt

 

 

 

 

 

 

 

PS : Emmeline n'a certes pas les cheveux blancs.
Pour les personnes qui n'auraient pas suivi, on comprend comment ça marche en s'en référant aux posts consacrés à Stephanie dans le tag "je peins".

18:16 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : je m expose, je peins |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.