09/03/2009

Sophie et Nicola

arton66-3a9e4Indochine, en principe,  je ne suis pas trop fan...Mais s'ils ont lu les malheurs de Sophie, je veux bien écouter l'album.

Côté textes, ça parle de héros, de métal, de petits matins froids, de camarades et de mitraille. « Même s'il y a beaucoup de références à 14-18, ce n'est pas un album sur une guerre particulière, mais sur les guerres, précise Sirkis. Sur ce qu'on génère à tout moment de la vie, les pulsions, les émotions, les angoisses… On est partis de la lettre de rupture que l'actrice française Sophie Calle a fait lire par 107 femmes. Et en y réfléchissant, les séparations les plus atroces, ce sont quand même celles des hommes partant au front et laissant leur famille »…

Un fragment de l'interview de Nicola Sirkis au journal "Le Soir" de ce jour.


12:30 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.