20/08/2010

ma maitresse, elle a les fesses d'une extraterrestre

les-barons-2010-19526-818669767.jpg« Les Barons » en plein air sur le terrain de foot de Farciennes, c’est-y pas tout de suite extra-terrestre ?

Imaginez un terrain de foot dans l’obscurité et le froid qui tombe. Un projecteur halogène braqué sur la figure des spectateurs et dans les bafles, un CD qui dérape.

A notre arrivée le public est clairsemé. Je m’oriente vers une dame âgée dont le maxillaire s’agite comme si elle passait son temps à décoller son squelettique. Je m’assieds sur la dalle de béton.

Le public s’écoule mollement. Chacun rejoint les gradins avec un hamburger dans une main et un soda dans l’autre.

Au fond de la pelouse trône un grand écran. Quelle bonne idée ! Ca ressemble à un château gonflable sans entrée ni sortie sinon pour Jeff Daniels dans La Rose Pourpre du Caire.

Ca commence et, comme d’hab, je suis la seule à rire.

Le train passe et repasse derrière l’écran, une fois vers la gauche, une fois vers la droite. Ca fait une guirlande monochrome qui capte l’attention toutes les 10 minutes.

Et puis, le son, qui est déjà absorbé par l’espace ouvert, s’engloutit dans le bruit du train.

« Les Barons » en plein air sur le terrain de foot de Farciennes, ça a quelque chose d’un film de Yolande Moreau.

 

01:22 Écrit par Patricia Mignone | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinema |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.