12/05/2007

Plaisirs célestes

Méritez-vous les nains de jardin indigènes?

 

 Qu’importe ! l’heure est à la fête ! Celeste a connu sa nuit sauvage : elle a découché et d’après la veto, c’est fait : Minuit (ma future nouvelle chatte préférée) est en circuit.

 

 Rendez-vous fin juin pour le journal des BB. Youhou !

 

 140692933584858689909799

07:08 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l inventaire indigene, j hallucine |  Facebook |

08/05/2007

les oeufs indigènes

oeufs

22:12 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l inventaire indigene |  Facebook |

05/05/2007

Himmel!

PatriciaMignoneJ'atteins la fin de mon chantier indigène et je constate que dans mon extreme application, j'ai omis de photographier tout ce que j'aurais voulu vous montrer. En attendant les nains, voici les poules indigènes.

08:25 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l inventaire indigene |  Facebook |

01/05/2007

La liste du 1er mai

gouldrk4- Dès potron minet, j’ai donné un bain de siège à Céleste qui rentrait de vadrouille.

 

 - Le matin, j’ai appris des nouveautés sur les mœurs (parfois un peu olé olé) des passereaux indigènes…Ainsi, ils se mélangent entre espèces pour donner des métis stériles. Au printemps, as everybody says « I love you », les métis aussi, y compris entre eux, ainsi que les femelles qui sont à 2.

 Bref, la décadence, quoi !

 Notez que c’est sans compter sans le maitre de céans qui fut tout de meme inspecteur à la brigade des mœurs. Si bien qu’en conclusion : « ici, pas de pédés ! ».

 

 - J’ai caressé les cervicales d’un perroquet qui a miaulé pour me circonvenir.

 

 - J’a fait une sieste parmi les passereaux.

 

 - J’ai découvert à quoi ressemblent un rossignol, un chardonneret, un diamant de Gould…et j’en ai peint.

 

 ‘tention ! Je ne suis pas l’auteur de la photo du diamant de Gould.

17:36 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l inventaire indigene |  Facebook |

28/04/2007

Les vieux

1Voici la version gériatrique des passereaux indigènes.Comme promis, ça ressemble à des petits vautours (ou des marabouts miniature, selon vos repères).2

17:46 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l inventaire indigene, j hallucine |  Facebook |

26/04/2007

Si c'est gravé dans le métal

pipe Que peut la pipe vous donner? Bonheur, joie et longévité. (ceci n'est pas un Magritte)

 Attention, les loups!

 La Reine des Chats bosse chez les Indigènes!

 Vous entamez donc une incursion dans le monde merveilleux des Indigènes.

 

 Premièrement, la chasse au frelon.

 Monsieur a remarqué qu'un troglodyte avait nidifié dans un nichoir accroché sur l'abri de jardin. Malheureusement, un frelon (ou plutôt une frelonne, une Reine, paraît-il- La Reine des Frelons, quoi!) a chassé le troglodyte et commencé a faire son nid, lui aussi. De ma hauteur, je voyais le début de nid et les alvéoles. Monsieur est allé chercher sa tapette et a arrangé le portrait de la Reine d'un strike définitif. Un frelon, ça n'a rien pour soi : le pyjama à rayures n'est même pas velu..... Et donc, on a extrait le nid. Les quelques alvéoles déjà existantes contenaient chacune un oeuf.

 Décidément, le statut de Reine n'est plus ce qu'il était....

10:47 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : j hallucine, l inventaire indigene |  Facebook |

19/03/2007

Les indigènes sont parmi nous

unpassereauIndigèneQuand j’étais enfant, les boucheries affichaient un panneau indiquant « viande fraiche indigène du pays ». En pleine époque coloniale, le mot « indigène » charriait une fantasmagorie à la Joséphine Baker. Enfin il fallait tout de même un sérieux effort mental pour attribuer un pagne en bananes aux gigantesques demi-carcasses qui pendaient là.

 

 Or donc, voici le retour des indigènes.

 

 Après la sarabande des macchabées, je découvre le monde merveilleux des passereaux indigènes qui sont la passion d’un monsieur que j’ai rencontré chez mon client funèbre. (Comme quoi tout se tient….ma version de la loi de Lavoisier). Monsieur le passionné de passereaux indigènes m’a donc fait faire le parcours du néophyte (comme je l’avais fait chez l’entrepreneur de pompes funèbres), il m’a montré ses petits chéris et a attiré mon attention sur la cage gériatrique où, comme son nom l’indique, il a rassemblé les vieillards. A quoi ressemble un vieux passereau indigène ?

 

 A un mini vautour : il est chauve, avec trois poils sur le sommet du crane, et éventuellement aveugle. Et avec un peu de chance, il est également sourd car ainsi va la vie. J’aurais bien ajouté qu’il est probablement édenté mais bon…

 

 Je me suis épanchée auprès de mes élèves au sujet de cette histoire de pagne en bananes. Car bien entendu, mes passereaux indigènes, je leur en attribue secrètement un. L’une de mes élèves, Maria, une russe, m’a dit que c’était naturel que je fasse ce genre d’association qui était inhérente à la définition du terme. Comme, selon moi, elle se trompait, nous avons vérifié au dictionnaire. Eh bien, le pagne a droit de cité, les amis car, dans une définition dérivée, le terme « indigène », n’est pas seulement synonyme d’ »autochtone », il désigne également les natifs des pays d’outre-mer avant la colonisation.

 

 Et c’est ainsi que les passereaux indigènes portent secrètement un pagne en banane.

 

 (Je suis l’auteur de ce lamentable photomontage).

 

 

21:58 Écrit par Patricia Mignone dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : je m expose, l inventaire indigene, j ai des visions |  Facebook |